Ma classe inversée: comment je fais.

Pour faire suite au Hangout avec Christophe Batier

Mon but ultime en partageant mon expérience de ma classe inversée est de faciliter l’approche pour toute personne qui souhaite la mettre en pratique dans son enseignement. 

Depuis mon entretien avec Christophe, je me préoccupe de petites informations sur lesquelles nous, les enseignants, pouvons miser. Je suis en réflexion perpétuelle, afin de m’assurer d’être claire et concise pour mes collègues. Voici quelques explications qui font suite à mes propos lors de ma discussion avec Christophe. 

Mise en œuvre technique

J’utilise une caméra flip qui me permet d’enregistrer rapidement et télécharger immédiatement mes capsules sur ma chaîne YouTube. En 2011, je n’avais ni iPhone ni iPad, donc j’ai suivi les directives et conseils de Dr Lodge McCammon. J’évite à tout prix de faire trop de montage, car cela peut devenir exhaustif et prendre trop de temps. Si j’enregistre des capsules pour mes élèves, c’est parce que je gagne du temps en salle de classe, afin de circuler davantage. Je peux maintenant entamer des discussions concernant leurs apprentissages individuels pendant mon cours et sur une base quotidienne. Je m’éloigne de l’intention de la classe inversée si je consacre plus de temps au montage qu’au contenu de mon cours (planification, discussions, partages, interventions, etc.).

Je n’utilise plus les panneaux glissants.   Ils étaient très difficiles à effacer. De plus, j’étais limitée à ma salle de classe pour faire mes vidéos. Tout mon matériel se retrouvait dans ce local. Mais pourquoi me restreindre ainsi quand j’avais accès à un TBI? Les diapositives des flipcharts préparés par l’entremise de mon TBI sont affichées régulièrement pendant le cours. Les élèves peuvent donc consulter le même matériel sans animation (sans faire jouer les capsules). Mon TBI est un ActivBoard de Prométhéan Planète. J’exploite les outils de mon Activ grâce aux capsules et au blogue des TêtesActiv orchestrés par Nadine Tanguay.

Je tente de varier mes capsules, afin d’éviter la monotonie. J’apparais à l’écran si je juge que cela va contribuer au contenu. Je filme avec capture d’écran si les petits détails sont nombreux et importants à retenir. J’avoue que souvent, mon humeur comme mon apparence peuvent aussi être des facteurs déterminants! Est-ce que je suis bien peignée aujourd’hui? Est-ce que j’ai l’énergie nécessaire à l’animation de la vidéo? Il faut parfois se poser la question suivante : A-t-on besoin la capsule parfaite ou demain?

Je tiens à ce que ce soit moi dans les capsules que visionnent mes élèves. Ce sont mes manies, mes expressions et mes exemples auxquels ils vont se référer. Je leur demande (et aux parents et aux élèves) de me faire confiance pendant l’année scolaire. Je leur fais preuve d’initiative et d’engagement. Et j’ose leur en demander autant!   Comment puis-je faire tout ceci si j’utilise les capsules d’un autre? De plus, j’ai le contrôle sur le produit final qui répond à de nombreux besoins de mes élèves.

Je me suis formée de ma propre initiative. J’ai lu. J’ai visionné. J’ai posé mes questions aux gens plus habiles que moi. Je dévorais tout et n’importe quoi qui portait sur la classe inversée. J’ai alimenté la discussion à partir de mon compte Twitter @annickcarter1 et je me suis entourée de gens sympathiques qui ont, à leur tour, partagé avec moi. J’ai aussi profité de certaines journées de perfectionnement professionnel, afin de proposer mon propre horaire de webdiffusions, de blogues et de sites qui offraient une panoplie de ressources sur le comment faire! Voir la liste d’enseignants pratiquants la classe inversée ici. Merci à Christian Drouin pour ce partage.

Mise en œuvre pédagogique

Le contenu de chaque capsule est le résultat d’une réflexion bien dirigée de ma part. Qu’est-ce que je répète chaque année? Voilà une capsule! En gros, voici comment je procède :

  1.  Je rencontre mon équipe de niveau, afin d’uniformiser notre planification à moyen terme. Nous évaluons le contenu de chaque module (ce qui doit être bien expliqué, ce qui doit être bien compris, ce qui doit être appliqué, maîtrisé et transféré). En ayant le programme de mathématiques sous les yeux, ainsi que tous les manuels que consultent les élèves et du matériel qu’ils manipulent, nous identifions les pages et les numéros à consulter, les outils à utiliser et les activités à faire vivre. C’est à ce moment où nous établissons l’échéancier de chaque module (tout en accordant une certaine flexibilité comme doivent le faire la majorité des enseignants).
  2. À la suite de cette rencontre, je construis ma grille de vérification. Selon les activités et les tâches déterminées par mon équipe, j’évalue lesquelles nécessitent des explications de ma part ou qui ont comme but d’activer les connaissances des élèves, afin d’enrichir la discussion ou le débat. C’est à ce moment que j’enregistre ce contenu magistral qui me permet de gagner du temps en salle de classe auprès de mes élèves. Oui, j’ai souvent trop de capsules sur mes grilles. Oui, j’ai souvent trop de tâches/travaux sur mes grilles. J’ajuste le tir à chaque année, car aucun groupe d’élèves n’est le même. La première grille est toujours la plus difficile à concevoir, car on ne peut qu’anticiper le déroulement du module. Une fois cette première année terminée, on ne peut qu’améliorer et évoluer dans notre démarche.
  3. J’affiche l’entité de chaque module sur mon environnement numérique d’apprentissage (ENA) Clic. Je contrôle ce que voit l’élève et quand il le voit. En fin d’année, mon cours de mathématiques au complet s’y retrouve. Je peux déplacer, copier ou masquer les fichiers au besoin. C’est donc une planification à long terme que peuvent consulter mes collègues et ma direction. J’exploite tranquillement cet outil qui, jusqu’à présent, me plaît beaucoup. Son potentiel est énorme et je commence récemment à faire quelques tentatives avec des évaluations formatives en ligne, des téléchargements dans le pigeonnier et l’enregistrement de rétroactions constructives pour chaque élève. C’est donc mon ENA qui occupe mon temps ces jours-ci.

 

Dans un prochain billet, je me permettrai un bilan complet quant à tout ce que m’apporte ma classe inversée. Je pense fort intéressant d’inclure le vécu de différents élèves et des parents. Je tiens à partager l’importance que j’accorde au rôle que joue chacun et le partage de responsabilités entre parents-enfant-enseignant. J’observe que les parents de mes élèves reprennent avec enthousiasme et confiance leur rôle indispensable quant aux apprentissages de leur enfant. Et que cela encourage Mme Annick à continuer!

La PEPS soutient Inversons la Classe ! sur La France S’Engage.fr

Si bien dit, je copie! Svp soutenez la seule association francophone de la classe inversée! Un vote par jour. Merci!

 

PEPS : Pour une pédagogie participative et sociale

Inversons la Classe ! est une association qui a pour but de favoriser la réussite de tous les élèves au travers de la pratique de la Classe Inversée. Elle est notamment à l’initiative de la première semaine de la classe inversée (#CLISE2016), mais aussi du premier congrès francophone de la classe inversée (CLIC) qui se tiendra à Paris au mois de juillet 2016.

La méthode pédagogique qu’elle promeut a été reconnue comme un dispositif innovant pouvant aider les équipes éducatives à mieux répondre aux défis de leurs métiers. C’est pourquoi cette association a été sélectionnée parmi les projets finalistes de La France s’engage qui vise à reconnaître et soutenir les actions ayant fait leurs preuves et pouvant bénéficier d’un soutien de l’Etat pour poursuivre leurs missions.

Pour bénéficier de ce label et ainsi poursuivre le développement de la classe inversée au plus près des enseignants, l’association a besoin de votre soutien. Aujourd’hui, vous pouvez…

View original post 14 mots de plus

Appuyez l’association Inversons la classe!

Chers élèves, chers parents, chers visiteurs

« Inversons la Classe ! » est une association qui a pour but de favoriser la réussite de tous les élèves au travers de la pratique de la Classe Inversée.

Pour soutenir l’ association « Inversons la classe ! », aujourd’hui finaliste de la « France s’engage », quelques clics suffisent ! Votez ici et n’hésitez pas à mobiliser votre entourage : 

http://lafrancesengage.fr/projets/lutter-contre-les-inegalites-scolaires-grace-a-la-classe-inversee/ 

Merci à vous !

CLIC2015

Les plans de travail (PDT)

Dans l’évolution de mes plans de travail, j’ai fait de nombreux constats.
– Il est important de varier les tâches afin de garder l’engagement et la motivation chez le jeune. Le bruit et le mouvement en salle de classe sont acceptables et même voulus! Notre manuel Accent est utile pour vérifier les tâches d’application et quelques petites résolutions. Toute autre fiche ou référence tente de faire déplacer le jeune afin d’activer les neurones et briser la monotonie!🙂
– Il est possible de laisser les élèves travailler à différentes tâches selon le rythme de leurs apprentissages. Il FAUT modifier le PDT si trop simple ou trop difficile pour certains. Aucune limite de temps impose ces modifications. C’est à l’enseignant et à l’élève d’observer et de communiquer les besoins et les possibilités.
– À l’occasion, il est important de mettre le PDT de coté afin de faire des activités en grands ou petits groupes. L’interaction, le développement des habiletés en leadership, le partage de stratégies, les discussions entre équipes hétérogènes et homogènes font parties intégrales d’un groupe-classe.

1. PDT.Addition et soustraction des nombrs entiers

2. PDT.Rapports.Taux.Proportions

3. PDT AIRE

Merci Clair2015!

Il y a une semaine, je quittais pour Clair2015. Je savais que j’allais vivre des
moments forts qui allaient, pour une troisième année consécutive, me déséquilibrer.
Clair2015 occupe tellement mes pensées que je ressens le besoin de vous
partager ce que j’en retiens.

Mario Asselin: Du réseau de l’éducation à l’éducation en réseaux

M Asselin m’a fait réaliser l’importance de rester dans ma posture d’apprenante afin
de profiter au maximum ce que peut m’offrir ma communauté d’apprentissage en
réseau. Depuis un certain temps, je m’entoure de gens qui m’accompagnent dans
mon plaisir à enseigner.
D’autant plus, je réussis à répartir ma charge d’enseignement avec mes collègues
d’ici et de partout afin de contribuer, de faire ma part! “La collaboration n’est pas une
option, c’est une obligation!” Je pense que mes élèves ressentent aussi ces paroles, car c’est le coup de cœur (ou le coup de pied!) dont j’avais besoin pour leur faire vivre ce que je vie depuis 4 ans. Si j’innove, c’est que j’ai un plaisir à le faire et je vois mes élèves heureux. Ils doivent innover à leur tour! À Clair2015, j’ai vu tellement des jeunes heureux de partager leurs productions, leurs constructions, leurs publications. Tout élève doit avoir cette chance et je me fais un devoir d’offrir cette chance à mes élèves. Selon moi, ma classe inversée est la plateforme parfaite qui m’accorde une certaine flexibilité avec laquelle je peux présenter, par exemple, le Twitter de classe, le blogue des élèves et la production de capsules. Mes jeunes peuvent, avec ma supervision, construire leur propre communauté d’apprentissage en réseau. C’est ma première bouchée d’éléphant @lisegaluga!

Martin Lessard: Bienvenue dans le monde augmenté

J’ai bien apprécié les explications de M Lessard quant aux prochains impacts
qu’aura la technologie sur notre réalité (amplifier, augmenter et déplier) ainsi que les
deuils à accepter. Il m’a aussi fait comprendre que l’art de poser de bonnes questions n’a jamais été aussi important! “Si Watson à la réponse, j’ai intérêt à lui poser une question”. En d’autres mots, « …se rappeler des faits aura moins de valeur que de savoir où les trouver. Ainsi, on fait quoi maintenant? » Je conseille tout ministère, tout conseil scolaire et tout enseignant de visionner cette conférence afin de bien saisir les paroles de M Lessard quant aux compétences de demain.

Lise Galuga

En quittant les lieux, j’ai dit à Lise: “Je suis amoureuse de ta famille”. Comme
plusieurs, j’ai été très touchée par sa présentation, sa transparence, sa vérité et sa
générosité. Elle m’a inspirée de poursuivre mes partages quant à ma classe inversée afin d’aider mes collègues de s’épanouir. Je m’oblige à partager en réseaux et, de plus, je serai à la recherche d’un ou d’une stagiaire pour septembre 2015. C’est ma deuxième bouchée, @lisegaluga!

Je vous partage les bouchées à venir:

Recevoir Mario Chiasson et son équipe dans ma classe inversée pour fins d’observation. Je rêve de finalement établir une grande collaboration entre nos deux districts scolaires. J’avoue être à la recherche de mentors dans mon coin de pays et ces experts sauront sans doute me guider quant à mon fonctionnement de classe et mon environnement numérique. De mon côté, j’offre de partager mes expériences avec les enseignants de leur district.

Joindre le comité de perfectionnement pédagogique de mon district scolaire afin d’organiser les journées de perfectionnement en septembre 2016. Hélas, le format de ces deux jours est le même depuis quelques années. Clair2015 m’a inspirée de prendre le virage numérique de notre cercle en mains. Geneviève Doucet (@DoucetGen) et moi tenons à ce que ces deux journées misent sur les usages de la technologie en éducation.

Reprendre ma place dans mon monde Twitter, surtout en ce qui concerne la classe inversée. J’ai des connaissances avec qui j’ai déjà partagé et que je sens avoir un peu négligé. J’arrive!

Ceci dit, ma plus grande bouchée de tout suivra dans mon prochain billet. Ce fut un grand moment pour moi de rencontrer Christophe Batier et Marcel LeBrun. Malgré les questions qui occupaient mes pensées, les plus songées n’ont pas été posées (Martin Lessard serait déçu en moi!). Oui, c’est vrai qu’à Clair2015, c’est comme si on marchait dans notre monde Twitter (merci @ChandonneJulie!) et cette année, ce fut les Oscars pour moi (tout à fait @DOUCETRegis, mais il ne faut pas leur dire!). Christophe et Marcel ont été très généreux avec leur temps et leurs paroles (et leurs folies!). Je suis reconnaissante à Clair2015 pour ces deux nouveaux liens d’amitiés qui nourriront mes pensées, ma carrière et ma personne.

Entre temps, portez-vous bien membres de ma famille Clair201X. À très bientôt!